Banquet d’Automne 2015

Présentation | Intervenants | Audios | Retour à Présentation Banquets d’Automne

LE BANQUET D’AUTOMNE 2015
du vendredi 23 octobre, 16 h au dimanche 25 octobre, 18 H

une librairie
des rencontres
des lectures
une soirée lectures musicales
une soirée théâtrale
un café-restaurant

LE THÈME : « ÉCRIRE LE RÉEL »

Écrire le réel. Il s’agira d’explorer en quoi et comment une certaine littérature d’aujourd’hui s’attache à dire quelque chose du réel – non pas simplement au sens commun de réalité – mais plus précisément le réel comme ce qui résiste à la maîtrise du sujet individuel, qui ne se laisse pas saisir, qui échappe aux représentations et qui oblige à un pas de côté, ou encore ce qui relève des non-dits, des refoulés, des secrets enfouis, des impensés… Et ce, aussi bien au plan de l’histoire individuelle que de l’histoire collective.

Public-banquet-automne-15

Le public du Banquet d’automne, lors de la table ronde avec Tristan Garcia, Yves Ravey, Mathieu Riboulet et Ivan Jablonka

AU PROGRAMME :

Les animations se tiennent dans la grande salle voûtée du « cellier des moines », à l’abbaye publique de Lagrasse. Les entrées sont libres et gratuites, sauf pour les rencontres de l’après-midi (3 € par jour, gratuité sur présentation de la carte d’adhérent 2015).
Pour la seconde année, ce Banquet associera le Master des Métiers de l’écriture de l’Université Toulouse – Jean-Jaurès.

Les tables rondes du matin
– Samedi 24 octobre de 11 h à 12 h 15 : Table ronde avec les écrivains Julia Deck, Tristan Garcia et Yves Ravey, animée par Sylvie Vignes, professeure de littérature française à l’Université de Toulouse II, directrice du Master Métiers de l’écriture.
– Dimanche 25 octobre, de 11 h à 12 h 15 : Table ronde avec les auteurs invités : « Dire, suggérer le réel : Histoire, récit et fiction », co-animée par Sylvie Vignes et Isabelle Serça, professeure de littérature et de stylistique à l’Université de Toulouse II.

Rencontres de l’après-midi
Des rencontres – conférences ou conversations – avec les auteurs invités – romanciers, historiens et critiques –, ainsi que des lectures se tiennent chaque après-midi, du vendredi 23 au dimanche 25 octobre.

Deux soirées spectacles
– Le vendredi 23 octobre à 21 h 30 :
Lecture musicale d’un choix de textes des écrivains invités par des étudiants du Master Métiers de l’écriture de Toulouse II – Jean-Jaurès, accompagnés par les musiciennes Ana Cogan (piano) et Aurélie Lissac (accordéon). Depuis 5 ans, parallèlement à leur fonction d’enseignante dans un Conservatoire en région toulousaine, les deux musiciennes poursuivent ensemble une carrière musicale qui les amène à se produire dans toute la France. Elles ont créé le duo Ambivalences qui possède un répertoire varié et original, allant de Bach à Valpola, Piazzola et Galliano.
– Le samedi 24 octobre à 21 h 30 :
Création de Promenade avec Luther, adaptation théâtrale d’un texte inédit d’Yves Ravey. Une coproduction de la Compagnie de la lune et du Marque-Page. Avec les comédiens Serge Renko et Laurence Teysseyré. Mise en scène : Delphine Ciavaldini, Franck Teysseyré.
Une histoire qui paraît finalement simple.
Tony, coureur cycliste dépressif, Rachel, sa femme, et Luther, son père. Trio si proche et finalement si éloigné.
Rencontre, discussion, réflexion, état d’âme autour de ce fils, de ce mari, qui sombre dans un néant et c’est là le prétexte à toutes les vérités, tous les non-dits.
Une mise en lumière de la détresse de ce fils, qui, à la façon d’un Pantani, sombre inexorablement vers une fin que l’on pressent dramatique…

La librairie Le Nom de l’homme et le Café littéraire de la Maison du Banquet
Ouverts de 10 h à 20 h
Au-delà de ses ouvrages de fond en littérature, philosophie, histoire, livres pour la jeunesse, etc., la librairie offre une sélection de livres autour du thème de ce Banquet.
Le café offre quant à lui boissons chaudes, sirops, jus de fruit naturels, vins et sodas.

La restauration
Vendredi soir, samedi midi et soir et dimanche midi, entre 12 h et 14 h, et 19 h 30 et 21 h, Thibault Olivier, chef itinérant, propose des repas – menu complet – dans la salle de la « boulangerie des moines », à l’abbaye, sans réservation, 18 €.

L’hébergement
Office du tourisme de Lagrasse, 04 68 43 11 56

Julia-deck-yves-ravey-banq-aut-15

Conversation avec Julia Deck et Yves Ravey, animée par Isabelle Vignes

LES AUTEURS INVITÉS

Julia Deck est romancière. Elle est née en 1974 à Paris. En 1991, après des études de Lettres à la Sorbonne, conclues par un mémoire consacré à La Princesse de Clèves, elle part vivre un an à New York où elle obtient des petits boulots dans l’édition. Après avoir été responsable de communication dans plusieurs groupes, elle quitte sa fonction en 2005 pour se consacrer à l’écriture. En 2012, elle publie son premier roman Viviane Elisabeth Fauville aux Éditions de minuit. L’accueil du livre en fait l’une des révélations de la rentrée. En 2014, elle publie Le Triangle d’hiver. « […] on ne s’offre pas impunément d’autres vies que celle qui nous est assignée… Pour autant, si mentir est un crime, est-ce mentir que d’écrire ? Le lecteur est seul juge, qui sait infiniment gré à Julia Deck de l’avoir, jusqu’à la dernière ligne, à ce point mystifié. » – Fabienne Lemahieu, La Croix, 28 août 2014.

Tristan Garcia est né en 1981 à Toulouse. Il enseigne l’esthétique et la philosophie de l’art à l’université de Lyon III. Il est l’auteur de six romans et de quatre essais. Depuis son premier roman, La Meilleure part des hommes (Gallimard, 2008, Prix de Flore), il a publié notamment Mémoires de la Jungle (Gallimard, 2010) ; Forme et objet : un traité des choses (PUF, 2011), un essai philosophique ; Faber, Le Destructeur (Gallimard, 2013), évocation des rêves perdus d’une génération qui a eu vingt ans dans les années 2000, tentée en temps de crise par le démon de la radicalité. Il codirige par ailleurs une collection sur les séries télévisées aux Presses universitaires de France. En 2015, il publie 7. Romans (Gallimard). « Malicieux, le jeune romancier se nourrit de toutes les littératures pour faire sa pelote : un peu de thriller et de fantastique, un peu d’irrationnel pour surprendre, un peu de rationnel afin de réfléchir à la condition humaine qui, semble-t-il, a du souci à se faire. Mais on sait que Tristan Garcia maîtrise aussi le sens de l’humour. » — Christine Ferniot, Télérama, 5 sept. 2015.

Ivan Jablonka est historien et écrivain. Il est né en 1973 à Paris. Il est professeur d’histoire à l’université Paris 13. Il est rédacteur en chef de laviedesidees.fr et codirecteur de la collection « La République des Idées » au Seuil. Entre autres ouvrages, il publie en 2012 Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus (rééd. Points Histoire », 2013), qualifié de « chef-d’œuvre » par Jean-Louis Jeannelle dans Le Monde des livres ; prix Guizot de l’Académie française, prix du Sénat du livre d’Histoire, prix Augustin Thierry des Rendez-vous de l’Histoire de Blois). En 2014, il publie L’Enfant-Shoah (PUF) et L’Histoire est une littérature contemporaine. Manifeste pour les sciences sociales (Le Seuil), où l’auteur affirme que l’histoire gagne à s’engager dans une écriture littéraire, loin de l’académisme ennuyeux Son dernier ouvrage paru au Seuil en 2015 : Le Corps des autres, une enquête de plusieurs mois auprès de plusieurs esthéticiennes.

Yves Le Pestipon est né en 1957. Il est poète, performer et théoricien de la littérature, ancien élève de l’ENS (Saint-Cloud), agrégé des lettres, est actuellement professeur de Première Supérieure (Khâgne) à Toulouse. Il est notamment l’auteur d’une thèse sur les relations de pouvoir dans l’œuvre de La Fontaine et d’articles consacrés aux Fables, dont il a aussi établi une édition (GF Flammarion). Il a publié plusieurs recueils de poésie et de nouvelles. Tenant de la poésie orale, il participe à de nombreux événements littéraires à Toulouse et dans sa région. En 2014, il publie un essai : Oublier la littérature ? (Éd. Rue des Gestes) un essai tente d’explorer le paysage contemporain de la littérature, en revisitant d’abord l’histoire de cette notion. Par ailleurs, il a collaboré à plusieurs films documentaires, ainsi : une série Le Bestiaire des Pyrénées (France 3), Grothendieck, sur les routes d’un génie (K productions, 2013).

Yves Ravey est né en 1953 à Besançon. Auteur d’une quinzaine de romans aux éditions de Minuit, ses derniers livres tiennent du polar, mais un polar à l’intrigue mince, qui résonne des bruits du monde. « Tous ces éléments jouent en sourdine […] Ils donnent juste le reflet effrayant de notre humaine condition ». (J.-B. Harang). Il vient de publier Sans état d’âme (Minuit, septembre 2015).
«  On n’évolue jamais, chez Yves Ravey, dans le roman psychologique, ni même dans la fiction réaliste. Comme les ouvrages qui l’ont précédé, La Fille de mon meilleur ami est avant tout un objet de pure littérature. Un songe tout à la fois ironique, cruel et anxieux, épousant la forme du roman noir, celle aussi d’une représentation donnée par un théâtre d’ombres – dont Yves Ravey est le marionnettiste virtuose. » – Nathalie Crom, Télérama, 12 mars 2014.
Par ailleurs, Yves Ravey a écrit des textes pour le théâtre, dont Dieu est un steward de bonne composition, pièce crée en 2005 au Théâtre du Rond-Point (Paris), dans une mise en scène de Jean-Michel Ribes, avec Michel Aumont, Claude Brasseur et Judith Magre.

Mathieu Riboulet est né en 1960 en région parisienne. Il est l’auteur d’une douzaine de livres. Il vit et travaille à Paris et dans la Creuse. Maurice Nadeau publie en 1996 son premier livre, Un sentiment océanique, puis les trois suivants. Après un passage chez Gallimard, il rejoint en 2008 les éditions Verdier, avec L’Amant des morts. En 2012, Les Œuvres de miséricorde obtient le Prix Décembre.
Avec la cinéaste Véronique Aubouy, il publie en 2014 À la lecture (Grasset), une célébration à deux voix de la lecture, à partir de l’expérience de lecture d’À la recherche du temps perdu qu’ont des femmes et des hommes aussi divers qu’un paysan des Cévennes ou un professeur de français. Ses dernières parutions en septembre 2015 : Lisières du corps et Entre les deux, il n’y a rien.
« À quoi sert d’écrire sinon à déchiffrer le monde ? Sinon à « tenter d’y voir plus clair », comme l’a souvent répété Mathieu Riboulet. Qu’il s’agisse d’appréhender la maladie, présente dès Un sentiment océanique, en 1996, de sonder le mystère de l’autre, comme dans Avec Bastien, d’approcher l’impensable des conflits hérités, dans Les Œuvres de miséricorde, […] la démarche demeure toujours la même : former des phrases pour désépaissir l’ombre, maintenir la pensée en alerte et, de là, peut-être, mieux avancer. » – Camille Thomine, Le Magazine littéraire, septembre 2015.

Public-attentif-banquet-automne-15

Le public attentif pendant les rencontres du Banquet d’Automne 2015

LE CALENDRIER :

– Vendredi 23 octobre :
. 16 h : Yves Le Pestipon 
: conférence inaugurale : « Je ne peins pas l’être, je peins le passage »
. 17 h 30 : Conversation avec Julia Deck
. 21 h 30 :
Soirée-spectacle : lecture musicale des textes des écrivains présents, par les étudiants avec Ana Cogan (piano) et Aurélie Lissac (accordéon)

– Samedi 24 octobre :
. 11 h :
Table ronde avec Julia Deck, Tristan Garcia et Yves Ravey : « Imaginaire et réel, récit et fiction », animée par Sylvie Vignes
. 15 h :
À la lecture, de Véronique Aubouy et Mathieu Riboulet : conversation avec Mathieu Riboulet à propos de ce livre, suivie d’une lecture d’extraits, par Isabelle Serça et des étudiants.
. 16 h 30 : Yves Ravey : « 
Ce qui manque au lexique ne peut être compté »
. 18 h : Ivan Jablonka : « Raisonnement historique et littérature du réel »
. 21 h 30 : Soirée spectacle : création de Promenade avec Luther, une adaptation pour le théâtre d’un texte inédit d’Yves Ravey.

– Dimanche 25 octobre :
. 11 h :
Table ronde avec Ivan Jablonka, Yves Ravey et Mathieu Riboulet : « Dire, suggérer le réel : Histoire, récit et fiction », animée par Isabelle Serça et Sylvie Vignes.
. 14 h 30 : Tristan Garcia 
: « Le réel n’a pas besoin de nous ».
. 16 h : Conversation avec Mathieu Riboulet
. 17 h : Lecture-spectacle
des textes des écrivains présents, par les étudiants du master.

Tabler-garcia-ravey-riboulet

Table ronde avec Tristan Garcia, Yves Ravey et Mathieu Riboulet

 

LES ENREGISTREMENTS AUDIO :

 

  • Conférence inaugurale de Yves Le Pestipon, le 23 octobre 2015 à 16 h : « Je ne peins pas l’être, je peins le passage »

 

télécharger

  • Conversation avec Julia Deck, le 23 octobre 2015 à 17 h 30

 

télécharger

  • Table ronde avec Julia Deck et Yves Ravey, animée par Sylvie Vignes, le 24 octobre 2015 à 11 h : « Imaginaire et réel, récit et fiction »

 

télécharger

  • Conversation avec Mathieu Riboulet, suivie d’une lecture d’extraits de son livre À la lecture, le 24 octobre 2015 à 15 h

 

télécharger

  • Rencontre avec Yves Ravey, le 24 octobre 2015 à 16 h 30 : « Ce qui manque au lexique ne peut être compté »

 

télécharger

  • Rencontre avec Ivan Jablonka, le 24 octobre 2015 à 18 h : « Raisonnement historique et littérature du réel »

 

télécharger

  • Table ronde avec Ivan Jablonka, Yves Ravey, Tristan Garcia et Mathieu Riboulet, animée par Isabelle Serça et Sylvie Vignes, le 25 octobre à 11 h : « Dire, suggérer le réel: Histoire,récit et fiction »

 

télécharger

  • Rencontre avec Tristan Garcia, le 25 octobre 2015 à 14 h 30:  « Le réel n’a pas besoin de nous »

 

télécharger

  • Conversation avec Mathieu Riboulet, le 25 octobre 2015 à 16 h

 

télécharger

  • Lecture de clôture des textes des écrivains présents, par les étudiants du master Métiers de l’écriture, le 25 octobre 2015 à 1 7h

 

télécharger