Banquet d’Été 2011

« L’UNIVERSEL SINGULIER », 5-12 AOÛT 2011

Présentation | Intervenants | Vidéos | Retour à Présentation Banquets d’Été

PRÉSENTATION ET PROGRAMME

« L’Universel est-il une idée claire et distincte ? Est-il univoque ? Pour répondre à cela, il faut construire une théorie de l’Universel qui soit moins naïve que les théories en usage. » Jean-Claude Milner

« L’Universel singulier» : Ce titre reprend une formule très heureuse de Sartre, dans un texte à propos de l’actualité de Kierkegaard qui est paru dans Situation IX. Sartre écrit : « La révolution [introduite par Kierkegaard], c’est que l’homme historique, par son ancrage, fait de l’universalité une situation particulière et de la nécessité commune une contingence irréductible… La nécessité hégélienne n’est pas niée, mais elle ne peut s’incarner sans devenir contingence opaque et singulière ; en un individu la raison de l’histoire est vécue comme folie, comme hasard intérieur, exprimant des rencontres de hasard. Par la nécessité de l’ancrage, il n’est d’incarnation de l’universel que dans l’irréductible opacité du singulier. » Sartre n’a pas pu approfondir cette piste si féconde, sans doute l’a-t-il reprise à la fin, notamment dans L’Idiot de la famille et dans son travail avec Benny Lévy. Ce dernier s’appuyant sur Lévinas, a su ressaisir cette question. Le jeune philosophe, Gilles Hanus, directeur des Cahiers d’Etudes lévinassiennes, s’en fera l’écho au Banquet. D’un mot, il s’agira de ceci. D’une part, à travers l’expérience du 20e siècle (et notamment, les impasses de la politique totale, mais aussi du marché global, enfin et surtout le désastre auquel a abouti le rapport négatif de l’Europe à la singularité juive, etc.), il s’agit d’engager un questionnement critique sur l’Universel moderne. On ne peut que trop prendre la mesure aujourd’hui de ce que cet Universel moderne – celui de la Raison et de l’Homme – est un universel abstrait, englobant, totalisant et qui produit un effet d’homogénéisation, de triomphe du Même. Sous le concept de l’Individu, est ainsi gommé toute possibilité du nom propre. D’autre part, face notamment à la montée de l’islamisme et aussi à la chosification généralisée des hommes par le marché mondial, il importe de discerner ce qui doit être sauvé, par-delà son usure historique, d’une certaine conception universelle de l’humain et d’une certaine vision de l’humanisme européen. Dans cette perspective, nous souhaitons bien sûr revisiter les Lumières, mais aussi remonter aux différentes sources de la pensée de l’Un, du Multiple et de l’Universel : les pensées grecque, hébraïque et chrétienne. Mais également, il importera de réfléchir à comment pourrait se concevoir un Universel non totalisant : universel « en intension » et non « en extension », intégrant la différence, c’est-à-dire un universel qui donnerait une forme à l’Un-Multiple ou à l’un pluriel, pour parler comme Platon ou les néo-platoniciens, un universel, enfin, qui s’organiserait comme une symphonie harmonisant des voix singulières ? Pour ce faire, nous convoquerons à ce Banquet des penseurs, écrivains et artistes qui sont à même d’apporter des éclairages subtils sur cette problématique cruciale pour notre temps. Nous nous efforcerons de creuser ce questionnement à partir d’une revisitation historique et aussi philosophique de l’invention de l’Universel moderne, depuis Platon et Aristote, puis Paul de Tarse, la scholastique médiévale, jusqu’à l’humanisme de la Renaissance, les Lumières et la Révolution française. De plus, nous tenterons un décalage du point de vue européen, grâce à des regards venus d’ « ailleurs » (le Japon, la Chine…). Plus particulièrement, il s’agira de découvrir en quoi :

  • d’une part, d’autres cultures ont pu être porteuses, ou sont encore porteuses, d’un universel qui se différencie du modèle européen,
  • mais d’autre part, la vision du monde et de l’homme occidentale constitue ou non une matrice de sens pour d’autres cultures.

A l’heure de la « mondialité », existe-t-il une position d’« entre deux » qui favorise une redéfinition complète du rapport entre identité et altérité, dans la mesure où cette position permettrait de briser le cercle de la totalité enfermante, homogénéisante et réductrice des singularités, qu’un certain Universel européen a construite, pour envisager autrement le rapport entre l’Un et l’Autre ? Enfin, ce Banquet laissera une large place à des réflexions sur la littérature et la lecture comme expérience existentielle irréductiblement singulière. En particulier, il s’agira de penser un universel singulier de la littérature.

Jeudi 4 et vendredi 5 août 2011

10 h 30-12 h 30 et 15 h-18 h : Séminaire inaugural de philosophie, conçu et animé par Gilles Hanus : « L’Universel en question ».

Vendredi 5 août 2011

11 h : Ouverture du bistrot du Banquet et de la librairie permanente « Le Nom de l’homme » 14 h : Ouverture de la grande librairie du Banquet 22 h : Concert inaugural : Troubadours du monde : Erransa, Fawzy Al Aiedy

Samedi 6 août 2011

9 h : Randonnée pédestre guidée par Catie Lépagnole 10 h : Ouverture des librairies et du bistrot du Banquet 16 h : Rencontre du petit cloître. Philippe Forest : « Le cœur des hommes est un » 18 h : Rencontre du petit cloître. Gilles Hanus : « L’Universel singulier, entre Sartre et Lévinas » 21 h 30 : La nuit tombée. Jean-Baptiste Harang lit des extraits des Carnets de Peter Handke et de La Troisième moitié de Ling Xi

Dimanche 7 août 2011

9 h : Randonnée pédestre guidée par Catie Lépagnole 10 h : Ouverture des librairies et du bistrot du Banquet 10 h : Atelier de littérature et civilisation grecques, conçu et animé par Dominique Larroque-Laborde 11 h : Atelier cinéma conçu et animé par Jean-Louis Comolli : « Le hors-champ » 11 h 30 : Atelier de philosophie conçu et animé par Françoise Valon 12 h 15 : Conversation sur l’Histoire. Conçue et animée par Patrick Boucheron 16 h : Rencontre du petit cloître.  : Henri Rey-Flaud : « L’universel et le singulier : loi morale et éthique du sujet » 18 h : Rencontre du petit cloître. Ling Xi : « Errances linguistiques » 21 h 30 : La nuit tombée. Lecture par Christian Garcin :  « Qu’est-ce qu’un roman ? »

Lundi 8 août 2011

9 h : Randonnée pédestre guidée par Catie Lépagnole 10 h : Ouverture des librairies et du bistrot du Banquet 10 h : Atelier de littérature et civilisation grecques, avec Dominique Larroque-Laborde 11 h : Atelier cinéma conçu et animé par Jean-Louis Comolli : « Le hors-champ » 11 h 30 : Atelier de philosophie conçu et animé par Françoise Valon 12 h 15 : Conversation sur l’Histoire. Patrick Boucheron 16 h : Rencontre du petit cloître. Giacomo Todeschini : « L’invention franciscaine de l’argent comme universel et les gens qui ne connaissent pas l’argent. » 18 h : Rencontre du petit cloître. Camille de Toledo : « L’inquiétude d’être au monde ». 21 h 30 : La nuit tombée. Lecture d’un choix de textes par Jean-Yves Masson : « Passages d’une langue à l’autre ».

Mardi 9 août 2011

9 h : Randonnée pédestre guidée par Catie Lépagnole 10 h : Ouverture des librairies et du bistrot du Banquet 10 h : Atelier de littérature et civilisation grecques, avec Dominique Larroque-Laborde 11 h : Atelier cinéma conçu et animé par Jean-Louis Comolli : « Le hors-champ » 11 h 30 : Atelier de philosophie conçu et animé par Françoise Valon 12 h 15 : Conversation sur l’Histoire. Patrick Boucheron 16 h : Rencontre du petit cloître. Yannis Kiourtsakis : « À l’écoute des mots grecs » 18 h : Rencontre du petit cloître. Yann Potin : « Le Serment du Jeu de paume » 21 h 30 : La nuit tombée. Lecture d’un choix de textes par Agnès Desarthe, Yannis Kiourtsakis et Yves Ravey

Mercredi 10 août 2011

9 h : Randonnée pédestre guidée par Catie Lépagnole 10 h : Ouverture des librairies et du bistrot du Banquet 10 h : Atelier de littérature et civilisation grecques, avec Dominique Larroque-Laborde 11 h : Atelier cinéma conçu et animé par Jean-Louis Comolli : « Le hors-champ » 11 h 30 : Atelier de philosophie conçu et animé par Françoise Valon 12 h 15 : Conversation sur l’Histoire. Patrick Boucheron 16 h : Rencontre du petit cloître. Daniel de Roulet : « Un voyage à la Kolyma » 18 h : Rencontre du petit cloître. Akira Mizubayashi : « L’île du bonheur entre le français et le japonais » 21 h 30 : La nuit tombée. Lecture-conversation avec Céline Minard : « Autour de So long, Luise, bilinguisme et fiction »

Jeudi 11 août 2011

9 h : Randonnée pédestre guidée par Catie Lépagnole 10 h : Ouverture des librairies et du bistrot du Banquet 10 h : Atelier de littérature et civilisation grecques, avec Dominique Larroque-Laborde 11 h :   Atelier cinéma conçu et animé par Jean-Louis Comolli : « Le hors-champ » 11 h 30 : Atelier de philosophie conçu et animé par Françoise Valon 12 h 15 : Conversation sur l’Histoire. Patrick Boucheron 16 h : Rencontre du petit cloître. Yves Ravey : « Papier découpé, pensée composée ». 18 h : Rencontre du petit cloître. Marielle Macé : « Vouloir voir le style : la vie attentive » 21 h 30 : La nuit tombée. Lecture commentée par Maylis de Kerangal : « Quand le roman couche à la belle étoile »

Vendredi 12 août 2011

9 h : Randonnée pédestre guidée par Catie Lépagnole 10 h : Ouverture des librairies et du bistrot du Banquet 10 h : Atelier de littérature et civilisation grecques, avec Dominique Larroque-Laborde 11 h : Atelier cinéma conçu et animé par Jean-Louis Comolli : « Le hors-champ » 11 h 30 : Atelier de philosophie conçu et animé par Françoise Valon 12 h 15 :  Conversations avec l’Histoire. Patrick Boucheron 16 h : Agnès Desarthe : « De l’amour de soi à l’oubli de soi, le pari de l’universel. » 18 h : Rencontre du petit cloître. Jean-Claude Milner : « Flottements de l’universel, équivoques de l’un » 21 h 30 : Soirée de clôture : Lectures plurielles et lecteurs complices

Les auteurs invités

Daniel de Roulet, écrivain, Suisse, dernier livre paru : Tu n’as rien vu à Fukushima (2011) Maylis de Kerangal, écrivain, France, dernier livre paru : Naissance d’un pont (2010) Agnès Desarthe, écrivain, France, dernier livre paru : Dans la nuit brune (2010) Camille de Toledo, essayiste et écrivain, France, dernier livre paru : Vies potentielles (2010) Philippe Forest, écrivain, France, dernier livre paru : Le Siècle des nuages (2010) Christian Garcin, écrivain, France, dernier livre paru : Des femmes disparaissent (2011) Jean-Baptiste Harang, écrivain, France, dernier livre paru : Nos cœurs vaillants (2010) Gilles Hanus, philosophe, France, dernier livre paru : L’un et l’universel (2007) Yannis Kiourtsakis, écrivain, Grèce, dernier livre paru : Le Dicolôn (2011) Ling Xi, écrivain, Chine, dernier livre paru : La Troisième moitié (2010) Marielle Macé, essayiste et écrivain, France, dernier livre paru : Façons de lire, manières d’être (2011) Jean-Yves Masson, poète et écrivain, traducteur, France ; dernier livre paru : Les Écrivains face à la Bible (2011) Céline Minard, écrivain, France, dernier livre paru : Olimpia (2010) Jean-Claude Milner, linguiste et philosophe, France, dernier livre paru : Pour une politique des êtres parlants (2011) Akira Mizubayashi, essayiste et écrivain, Japon, dernier livre paru : Une langue venue d’ailleurs (2011) Yann Potin, historien, archiviste, France, dernier livre paru : Mélanges historiques : Marc Bloch (2011) Yves Ravey, écrivain, France, dernier livre paru : Enlèvement avec rançon (2010) Henri Rey-Flaud, psychanalyste, France : dernier livre paru : L’Enfant qui s’est arrêté au seuil du langage : comprendre l’autisme (2010) Giacomo Todeschini, historien, Italie, dernier livre paru : Richesse franciscaine : de la pauvreté volontaire à la société de marché (2008)

VIDÉOS

  • Atelier « Conversations sur l’Histoire » de Patrick Boucheron, un extrait filmé par Alain Pierrot :
  • Philippe Forest, extrait de sa conférence : « Le cœur des hommes est un », le 6 août 2011 :
  • Gilles Hanus, extrait de sa conférence : « L’Universel singulier, entre Sartre et Lévinas », le 6 août 2011 :
  • Ling Xi, extrait de sa conférence : « Errances linguistiques », le 7 août 2011 :
  • Camille de Toledo, extrait de sa conférence : « L’inquiétude d’être au monde », le 8 août 2011 :
  •  Jean-Yves Masson, extrait de son intervention : « Passage d’une langue à l’autre », le 8 août 2011 :
  • L’écrivain grec Yannis Kiourtsakis, extrait de sa conférence : « À l’écoute des mots grecs », le 9 août 2011 :
  • Daniel de Roulet, extrait de sa conférence : « Un voyage à la Kolyma », le 10 août 2011 :
  • Akira Mizubayashi, extrait de sa conférence : « L’Île du bonheur entre le français et le japonais », le 10 août 2011 :
  • Céline Minard, extrait de son intervention : « Autour de So long Luise, bilinguisme et fiction », le 10 août 2011 :
  • Marielle Macé, extrait de sa conférence : Vouloir voir le style : le vie attentive », le 11 août 2011 :
  • Jean-Claude Miler, extrait de la conférence : « Flottements de l’universel, équivoque de l’un », le 12 août 2010 :