Banquet d’Été 2014

 « QUI EST NOUS AUJOURD’HUI ? »
du vendredi 1ER août (soir) au samedi 9 (soir)

Présentation | Intervenants | Audios | Vidéos | Retour à Présentation Banquets d’Été

PRÉSENTATION DU BANQUET 2014

balade

Après trois années axées sur le sujet individuel et singulier et la solitude de l’exister, l’année 2013 a engagé un nouveau cycle de questionnement sur la « Communauté ». Face au foisonnement des pistes ouvertes lors de ce Banquet d’été, il a été décidé de poursuivre en 2014 cette interrogation sur le lien du nous, l’être-ensemble, le commun…

Ce questionnement, en effet, reste inépuisable, il anime au fond les uns et les autres ; c’est ce que nous avons profondément en commun, à partager.

Boucheron

Le lien communautaire a trop souvent été pensé – surtout dans la modernité – dans le déni d’une positivité de la séparation entre l’un et l’autre. Négation répétée de la positivité de l’altérité, considérée comme aliénation.

Dès lors, les pensées modernes ont généralement élaboré leur conception de l’être-ensemble sur l’expérience de la mort (destin commun, sacrifice ritualisé, etc.).

Face au constat des impasses ressassées, sommes-nous prêts, désormais, à affronter la question du nouage nécessaire entre le « souci de soi » et le « désir de l’autre », parce que l’identité se trouve être une coquille vide sans la reconnaissance de l’altérité. Le moi autosuffisant, c’est la vanité et la mort.

Dans son introduction, intitulée Conloquium, au livre de Roberto Esposito, Communitas, origine et destin de la communauté (P.U.F., 2000, aujourd’hui épuisé), le philosophe Jean-Luc Nancy écrit ceci :

Chapiteau

« … Nous avons été incapables de démanteler ou de décourager les recours aux essences communautaires et (…) nous les avons plutôt exacerbés : les intensités communautaires, nous les avons portées à l’incandescence par l’effet d’indistinction où la généralité infinie semble emporter toute coexistence définie. Ce qui signifie que nous n’avons pas encore pu saisir ou inventer, de l’être-en-commun, une constitution et une articulation décidément autres.

C’est l’exigence ainsi créée qui a mis en branle le travail dont je parle [allusion de Nancy aux échanges intenses, dans les années 80, sur la question de la communauté], travail commun, assurément, c’est-à-dire en rien collectif, mais travail imposé à nous tous ensemble (sans que nous sachions au juste ce qu’est l’«ensemble » pensant d’une « époque ») d’avoir à nous soucier de la possibilité d’être, précisément, ensemble et de dire « nous », au moment où cette possibilité paraît s’évanouir tantôt dans un « on », tantôt dans un « je » aussi anonymes et monstrueux l’un que l’autre, et en vérité complètement intriqués l’un dans l’autre ».

« Si je me distingue, c’est d’avec les autres. D’avec est en français une expression remarquable : on se sépare de ou d’avec quelqu’un, c’est-à-dire qu’on s’écarte d’une proximité mais que cet écart suppose la proximité dans laquelle, en définitive, l’écartement ou la distinction a encore lieu. Il y a une proximité de la proximité et de l’écartement. »

« Quant au koinos (« commun » en grec), ou bien on le rattache au co- occidental en général, ou bien au grec homérique keiôn, « fendant, partageant ». Toujours il y a conjonction et disjonction, disconjonction, réunion avec division, proche avec lointain, concordia discors et insociable sociabilité… Cette disconjonction est notre problème depuis au moins Rousseau. » Et Nancy suggère ainsi que « partager » veut dire tout à la fois « diviser », « séparer » et « réunir », « relier ».

Atelier-philo-Banquet-14

Au programme :

Partant de ce questionnement, le Banquet d’août 2014 offrira de multiples espaces et moments de réflexion et d’échange :

  • Séminaire inaugural de philosophie, avec Gilles Hanus : « Désir d’être et désir de société, à partir de L’Espoir maintenant». Jeudi 31 juillet et vendredi 1er août 2014.
  • Une librairie générale, implantée dans la grande salle de l’abbaye, présentera les livres disponibles en rapport avec les auteurs invités et les thèmes abordés ; elle offrira une sélection d’ouvrages en littérature contemporaine et en philosophie. De même, la librairie permanente présentera une offre généraliste (littérature, sciences humaines, jeunesse, beaux livres, etc.).
    Ouverture de 10h. à 20h, du samedi 2 août au samedi 9 août inclus.
  • Un bistrot littéraire, toujours à l’abbaye, et donnant sur une vaste terrasse ombragée, proposera collations et rafraîchissements, offrira aux participants un espace de convivialité et de méditation. De plus, une restauration en terrasse sera organisée, midi et soir, avec le jeune chef lagrassien, Thibault Olivier. Ouverture de 10 h. à minuit, du samedi 2 août au samedi 9 août inclus.
  • Les rencontres de l’abbaye :
    Chaque après-midi deux rencontres se dérouleront à l’abbaye, chacune avec l’un des invités. Ces rencontres pourront revêtir deux formes : entretien ou « conférence ». Du samedi 2 août au samedi 9 août inclus, à 16 h et à 18 h. Participation aux frais de 3 € par jour ; sans réservation ; gratuité sur présentation de la carte d’adhérent 2014.
  • Des lectures de textes avec des écrivains :
    Chaque soirée, se tiendra une lecture de textes littéraires, par un comédien de renom ou un écrivain invité. À 21 h 30. Entrée libre.
  • Un séminaire Cinéma : ATTENTION : MODIFICATION ! Jean-Louis Comolli, souffrant, ne peut hélas venir cette année à Lagrasse. Grâce à Jean-Michel Mariou et ses invités, ce cycle se tiendra tout de même. Quatre séances à 11 h : du mardi 5 août au vendredi 8 août. Entrée libre.
    A partir de cette question du « nous » et de ses brûlures, Jean-Michel Mariou a imaginé quatre projections, quatre rencontres, deux autour de la fabrique du cinéma, et deux autour de la cité brisée.
    – Mardi 5 août à 10h30 : Le « nous » de la fabrique du cinéma.
    Le journal d’un montage, d’Annette Dutertre. Avant-première (sortie prévue à l’automne).
    Le récit d’un huit-clos privilégié de plusieurs mois, en 1995, dans la salle de montage du dernier film de Christine Pascal, Adultère Mode d’emploi. L’affrontement et les contournements des doutes et des certitudes de la petite équipe en immersion dans le fragile artisanat de l’invention d’un film. Projection suivie d’un débat avec Jacques Comets, un des principaux protagonistes de cette aventure.
    – Mercredi 6 août à 10h30 : Le « nous » de la fabrique du cinéma.
    Les Films d’ici, nous, producteurs. Pour le trentième anniversaire des Films d’ici, un des producteurs les plus pertinents du cinéma documentaire français, rencontre avec Serge Lalou, un des deux fondateurs et patrons. Projections d’extraits des documentaires les plus récents.
    – Jeudi 7 août à 10h30 : Le « nous » de la cité brisée.
    Eaux Mortes, de Jean-Christophe Gaudry. Le 17 Août 1893, à Aigues-Mortes, dans le Gard, dans la chaleur étouffante et l’air saturé de sel des marais entourant la ville, des émeutes éclatent : des ouvriers Français assassinent d’autres ouvriers, italiens, sous les regards complices de la population locale…
    Projection suivie d’un débat avec l’historien Patrick Boucheron.
    – Vendredi 8 août à 10h30 : Le « nous » de la cité brisée.
    Place Publique, de François Rabaté. Pendant la campagne électorale des dernières élections municipales, en mars dernier, la parole se libère peu à peu au centre ville de Béziers. La candidature de Robert Ménard, soutenu par l’extrême droite et le Front National, l’épuisement des partis républicains traditionnels, provoquent dans un centre ville à l’abandon des réactions et des débats que les grands médias ignorent. Ils pourront donc ensuite à loisir s’étonner du résultat…
    Projection suivie d’un débat avec l’écrivain Didier Daeninckx, qui a travaillé sur un projet multimédia autour de la réalisation de ce film, et qui présentera le livre numérique qui est né de cette expérience.
  • Un atelier « Littérature et civilisation grecque », animé par Dominique Larroque-Laborde, professeur de lettres classiques. Du dimanche 2 août au samedi 9 août, de 10 h à 11 h.  À l’école du village. Entrée libre.
  • Atelier de philosophie, animé par Françoise Valon, professeur de philosophie, qui proposera un commentaire du livre de Platon : Les Lois. Il n’y a pas de spontanéité du nous. C’est pourquoi il faut des institutions qui favorisent son émergence. Un nous n’est pas constitué tant qu’il n’y a pas de pensée… Il n’y a pas non plus de pensée sans « nous », parce que la pensée est plurielle. À 11 h 15. Entrée libre.
  • Le séminaire de Jean-Claude Milner : 2 heures de réflexion et d’échanges à partir du livre L’Universel en éclats (Verdier, 2014). Inscription préalable obligatoire. La participation au séminaire nécessite d’avoir lu le livre. Télécharger le bulletin d’inscription au séminaire de Jean-Claude Milner.
  • Conversation sur l’Histoire : « Histoires de nous ». Six séances du lundi 4 août au samedi 9 août, de 12 h 30 à 13 h, dans le « petit cloître de l’abbaye » : Patrick Boucheron apportera différents éclairages historiques en rapport avec le question du Banquet. Cette année, c’est l’œuvre de Dante qui lui servira de fil rouge. Entrée libre.
  • Un forum « le devenir solidaire du livre et de la lecture », avec la participation de libraires, d’éditeurs et d’auteurs. Dimanche 3, lundi 4 et mardi 5 août, de 14 h 30 à 16 h. Entrée libre.
  • Une interprétation théâtrale de La Danse de Nietzsche, par Mélanie Traversier, le vendredi 8 août à 21 h 30. La comédienne et historienne Mélanie Traversier interprète, dans une mise en scène de Serge Renko, le 1er chapitre du récit de Béatrice Commengé ; La Danse de Nietzsche (Rééd. Verdier-poche, 2013).
  • Deux concerts : inaugural et de clôture. À 21 h 30 : Le Trio d’en bas (jazz) : le vendredi 1er août ; Alexis Galpérine (violon) et Geneviève Ibanez (piano). Entrée libre.
  • Ateliers Théâtre et Arts plastiques pour enfants :
    * Laurence Teysseyré,
    comédienne et formatrice théâtre à la Compagnie de la Lune, propose :
    un atelier Théâtre pour les 7-15 ans :
    du lundi 4 août au samedi 9 août (inclus), chaque jour de 16 h à 18 h 30 (durée : 2 h 30)
    * Anne Triffaut
    , artiste plasticienne, propose :
    – Un atelier Arts plastiques pour les 3-6 ans : dimanche 3 août, lundi 4 août, mardi 5 août, mercredi 6 août, de 10 h 30 à 12 h (durée : 1 h 30)
    – Un atelier Arts plastiques pour les 7-15 ans : le dimanche 3 août, de 16 h à 18 h 30, le jeudi 7 août (10 h – 12 h 30) et le vendredi 8 août (10 h – 12 h 30) (durée : 2 h 30)
    Tarifs des ateliers Théâtre et Arts plastiques :
    – Pour les 3-6 ans (atelier Arts plastiques) (durée : 1 h 30) : 6 euros l’atelier et 18 euros les quatre ateliers (soit 6 heures). Tarif réduit pour les personnes ayant un revenu correspondant aux minima sociaux (R.S.A., A.S.S.) : 5 euros l’atelier et 16 euros les quatre ateliers.
    – Pour les 7-15 ans (atelier Arts plastiques) (durée : 2 h 30) : 10 euros l’atelier, 24 euros les trois ateliers. Tarif réduit pour les personnes ayant un revenu correspondant aux minima sociaux (R.S.A., A.S.S.) : 8 euros l’atelier et 20 euros les trois ateliers.
    – Pour les 7-15 ans (atelier Théâtre) (durée : 2 h 30) : 10 euros l’atelier, 48 euros les six ateliers (soit 15 h). Tarif réduit pour les personnes ayant un revenu correspondant aux minima sociaux (R.S.A., A.S.S.) : 8 euros l’atelier et 40 euros les six ateliers (soit 15 h).
    Inscription préalable obligatoire, au plus tard la veille de chaque atelier.

Public-chapiteau-banquet-ete-14

Calendrier journalier du programme

– Vendredi 1er août :
. 21 h 30 : Concert inaugural : Trio d’en bas (jazz, musique libre)

– Samedi 2 août :
. 16 h : Leyla Dakhli : Dire les mondes en révolte dans le monde arabe d’aujourd’hui
. 18 h : Camille de Toledo : Critique de la mémoire : lectures et digressions autour d’une pensée de la traduction comme principe de citoyenneté
. 21 h 30 : Mathieu Riboulet : La fin de nous. Tentative d’approche  littéraire d’une dissolution collective (Allemagne-Italie-France, 1967-1978) 

– Dimanche 3 août :
. 10 h : Atelier Littérature et civilisation grecques, conçu et animé par Dominique Larroque-Laborde
. 11 h 15 : Atelier de philosophie, conçu et animé par Françoise Valon
. 14 h : Forum « Le devenir solidaire du livre et de la lecture »
. 16 h : Bruno Baronnet : les communautés mayas au Chiapas : le mouvement zapatiste et la construction d’un nous singulier pluriel
. 18 h : Catherine Clément : L’Ego, ennemi public numéro 1 (L’Inde et l’Europe)
. 21 h 30 : Camille de Toledo : Lecture de Oublier trahir puis disparaître

– Lundi 4 août :
. 9 h : Balade dans la garrigue avec Catie Lépagnole
. 10 h : Atelier Littérature et civilisation grecques, conçu et animé par Dominique Larroque-Laborde
. 11 h 15 : Atelier de philosophie, conçu et animé par Françoise Valon
. 12 h 30 :Conversations sur l’Histoire par Patrick Boucheron : Histoires de nous
. 14 h 30 : Forum « Le devenir solidaire du livre et de la lecture »
. 16 h : David Fauquemberg : Le nous des flamencos : une amitié autour du chant. (Entretien avec Jean-Michel Mariou)
. 18 h : Christian Jambet : La Cité platonicienne selon les penseurs de l’islam
. 21 h 30 : Lectures par Catherine Clément et par Daniel de Roulet

– Mardi 5 août :
. 9 h : Balade dans la garrigue avec Catie Lépagnole
. 10 h : Atelier Littérature et civilisation grecques, conçu et animé par Dominique Larroque-Laborde
. 10 h 30 : Séminaire Cinéma conçu et animé par Jean-Michel Mariou : Le journal d’un montage, d’Annette Dutertre.  Suivi d’un débat avec Jacques Comets.
. 11 h 15 : Atelier de philosophie, conçu et animé par Françoise Valon
. 12 h 30 : Conversations sur l’Histoire par Patrick Boucheron : Histoires de nous
. 14 h : Forum « Le devenir solidaire du livre et de la lecture »
. 16 h : Bernard Lahire : Faire référence : liens, luttes, communautés
. 18 h : Vincent Azoulay : La communauté en Grèce ancienne : comment instituer le nous ?
. 21 h 30 : Lecture par Yves Ravey : La Fille de mon meilleur ami

– Mercredi 6 août :
. 9 h : Balade dans la garrigue avec Catie Lépagnole
. 10 h : Atelier Littérature et civilisation grecques, conçu et animé par Dominique Larroque-Laborde
. 10 h 30 : Séminaire Cinéma conçu et animé par Jean-Michel Mariou : Les Films d’ici, nous, producteurs. Rencontre avec Serge Lalou,
. 11 h 15 : Atelier de philosophie, conçu et animé par Françoise Valon
. 12 h 30 : Conversations sur l’Histoire par Patrick Boucheron : Histoires de nous
. 14 h : Séminaire de Jean-Claude Milner sur son ouvrage  L’Universel en éclats (inscription préalable obligatoire. Nombre de places limité à 30).
. 16 h : Pierre Assouline : La conversation numérique ou la névrose du commentaire infini
. 18 h : Frédérique Ildefonse : « Comment vivre ? ». À partir d’une citation de Platon
. 21 h 30 : David Fauquemberg, accompagné du guitariste Gregorio Ibor-Sanchez : lecture musicale de Manuel El Negro

– Jeudi 7 août :
. 9 h : Balade dans la garrigue avec Catie Lépagnole
. 10 h : Atelier Littérature et civilisation grecques, conçu et animé par Dominique Larroque-Laborde
. 10 h 30 : Séminaire Cinéma conçu et animé par Jean-Michel Mariou : Eaux Mortes, de Jean-Christophe Gaudry. Projection suivie d’un débat avec l’historien Patrick Boucheron.
. 11 h 15 : Atelier de philosophie, conçu et animé par Françoise Valon
. 12 h 30 : Conversations sur l’Histoire par Patrick Boucheron : Histoires de nous
. 16 h : Jean-Christophe Bailly : Nous ne nous entoure pas
. 18 h : Jean-Claude Milner : Y a-t-il des pronoms politiques ?
. 21 h 30 : Lectures par Didier Daeninckx : Le Banquet des affamés et par Maylis de Kerangal : Réparer les vivants

– Vendredi 8 août :
. 9 h : Balade dans la garrigue avec Catie Lépagnole
. 10 h : Atelier Littérature et civilisation grecques, conçu et animé par Dominique Larroque-Laborde
. 10 h 30 : Séminaire Cinéma conçu et animé par Jean-Michel Mariou : Place Publique, de François Rabaté. Projection suivie d’un débat avec l’écrivain Didier Daeninckx.
. 11 h 15 : Atelier de philosophie, conçu et animé par Françoise Valon
. 12 h 30 : Conversations sur l’Histoire par Patrick Boucheron : Histoires de nous
. 16 h : Didier Daeninckx : Manouchian, un poète armé de futur
. 18 h : Gilles Hanus : L’épreuve du collectif
. 21 h 30 : Interprétation théâtrale de La Danse de Nietzsche par Mélanie Traversier (mise en scène de Serge Renko), suivie d’une conversation avec l’auteur du livre, Béatrice Commengé

– Samedi 9 août :
. 9 h : Balade dans la garrigue avec Catie Lépagnole
. 10 h : Atelier Littérature et civilisation grecques, conçu et animé par Dominique Larroque-Laborde
. 10 h 30 : Projection du film de Jackie Berroyer et Pascale Thirode : Benny Lévy, trace d’un enseignement ; débat avec Gilles Hanus
. 12 h 30 : Conversations sur l’Histoire par Patrick Boucheron : Histoires de nous
. 16 h :  Julien Clément : Les nous dans le rugby, exemples de la France et de Samoa
. 18 h : Maylis de Kerangal : Je et nous : la double hélice du roman
. 21 h 30 : Concert de clôture : Geneviève Ibanez (piano) et Alexis Galpérine (violon)

Terrrasse-animee-banquet-14

INTERVENANTS DU BANQUET 2014

Ils sont choisis parmi les plus significatifs de la création contemporaine, en littérature et dans le domaine de la pensée.

. Pierre Assouline, écrivain, essayiste et critique. Dernier livre paru : Sigmaringen, Gallimard, 2014. Rencontre de l’après-midi : La conversation numérique ou la névrose du commentaire infini.
. Vincent Azoulay, historien ; dernier ouvrage paru : Les Tyrannicides d’Athènes. Vie et mort de deux statues, Le Seuil, 2014. Rencontre de l’après-midi : La communauté en Grèce ancienne  : comment instituer le nous ?
. Jean-Christophe Bailly, écrivain, philosophe, essayiste ; dernier ouvrage paru : Adieu : essai sur la mort des dieux, Éditions Cécile Defaut, 2014. Rencontre de l’après-midi : « Nous » ne nous entoure pas.
. Bruno Baronnet, anthropologue (Mexique) ; spécialiste du Chiapas et du mouvement zapatiste. Dernières publications en français : « La question de l’interculturalité dans les expériences d’éducation en terres zapatistes », in Christian Gros et David Dumoulin, Le multiculturalisme ’au concret’. Un modèle latino-américain ?, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2012. « L’expérience d’éducation zapatiste au Chiapas : entre pratiques politiques et imaginaires autochtones à l’école », in Cahiers de la recherche sur l’éducation et les savoirs, n°12, p. 133-152. Rencontre de l’après-midi : les communautés au Chiapas : le mouvement zapatiste et la construction d’un nous singulier pluriel.
.
Olivier Bessard-Banquy, universitaire, spécialiste des lettres et de l’édition contemporaines. Dernier livre parution : Les Mutations de la lecture (direction), Presses universitaires de Bordeaux, 2012. Forum « Le devenir solidaire du livre et de la lecture ».
. Patrick Boucheron, historien ; dernier livre paru : Conjurer la peur, Sienne 1338 Le Seuil, 2013 ; L’Espace public au Moyen-Âge, P.U.F., 2011. Conversations sur l’histoire : Histoires de nous ».
. Catherine Clément, écrivain, philosophe ; dernier livre paru : Dictionnaire amoureux des dieux et des déesses, Plon, 2014. Rencontre de l’après-midi : L’Ego, ennemi public numéro 1 (une comparaison Inde-Europe).

Aquarelle-c-clement   Aquarelle de Catherine Clément


 

 

 

. Julien Clément, anthropologue, adjoint au directeur de la Recherche au musée du Quai Branly ; publications : Les Manu Samoa, anthropologie d’une équipe nationale de rugby dans la globalisation du sport, L’Homme n°205, EHESS, 2013 ;  Cultures physiques. Le Rugby de Samoa, Éditions rue d’Ulm (à paraître septembre 2014). Rencontre de l’après-midi : Les nous dans le rugby, exemples de la France et de Samoa
. Béatrice Commengé, écrivain ; dernier livre paru : La Danse de Nietzsche, Rééd. Verdier-poche, 2013 : Lecture du soir : La Danse de Nietzsche, avec la comédienne Mélanie Traversier
. Leyla Dakhli, chercheure CNRS, spécialiste du monde arabe. Dernier livre paru :
Une génération d’intellectuels arabes. Syrie et Liban (1908-1940), Karthala, 2009. Rencontre de l’après-midi : Dire les mondes en révolte dans le monde arabe d’aujourd’hui.
. Didier Daeninckx, écrivain ; derniers ouvrages parus : Le Banquet des affamés (Folio, 2013), Le Facteur fatal (Folio, 2014). Rencontre de l’après-midi : Manouchian, un poète armé de futur. Lecture du soir : Le Banquet des Affamés.
. David Fauquemberg, écrivain ; dernier livre paru : Manuel el Negro, Fayard, 2013. Rencontre de l’après-midi : « Le nous des flamencos : une amitié autour du chant » (Entretien avec Jean-Michel Mariou). Lecture musicale du soir : Manuel el Negro, avec le guitariste Gregorio Ibor-Sanchez.
. Gilles Hanus,
philosophe ; dernier ouvrage paru : Penser à deux ? Sartre et Benny Lévy face à face (L’Âge d’homme, 2013). Séminaire de philosophie des 30 juillet et 1er août ; rencontre de l’après-midi : L’épreuve du collectif.
. Frédérique Ildefonse, philosophe ; dernier ouvrage paru : Il y a des dieux, P.U.F., 2012.  Rencontre de l’après-midi : « Comment vivre ? » À partir d’une citation de Platon.
. Christian Jambet, philosophe ; dernier ouvrage paru : Qu’est-ce que la philosophie islamique ?, Gallimard, Folio, 2011. Rencontre de l’après-midi : La Cité platonicienne selon les penseurs de l’islam.
.
Maylis de Kerangal, écrivain ; dernier ouvrage paru : Réparer les vivants, Verticales/Gallimard, 2014. Rencontre de l’après-midi : Une approche romanesque du nous.
. Bernard Lahire, sociologue ; dernier ouvrage paru : Dans les plis singuliers du social : Individus, institutions, socialisations, La Découverte, 2013. Rencontre de l’après-midi : Faire référence : liens, luttes, communautés.
. Jean-Claude Milner, linguiste, philosophe ; derniers ouvrages parus : L’Universel en éclats (Verdier, 2014) ; Loi juive, loi civile, loi naturelle – Dialogue avec Pascal Bacqué (Grasset, 2014). Séminaire d’août sur L’Universel en éclats (inscription obligatoire) ; Rencontres de l’après-midi : Y a-t-il des pronoms politiques ?
. Yves Ravey, écrivain ; dernier livre paru : La Fille de mon meilleur ami, Minuit, 2014. Rencontre-lecture du soir : La Fille de mon meilleur ami.
. Mathieu Riboulet, écrivain ; dernier ouvrage paru : Les Œuvres de miséricorde, Verdier, 2012. Rencontre du soir : La fin de nous, Tentative d’approche littéraire d’une dissolution collective (Allemagne-Italie-France, 1967-1978).
. Daniel de Roulet, romancier ; dernier ouvrage paru : Le Démantèlement du cœur, Buchet Chastel, 2014. Forum « Le devenir solidaire du livre et de la lecture ».
. Camille de Toledo, écrivain, essayiste ; dernier ouvrage paru : Oublier, trahir puis disparaître (le Seuil, Librairie du XXIe siècle, 2014). Rencontre de l’après-midi : « Critique de la mémoire : lectures et digressions autour d’une pensée de la traduction ».
comme principe de citoyenneté.
. Françoise Valon, philosophe. Dernier livre paru : En passant, de Raymond Queneau, (édition de), Folio, Gallimard, 2012. Atelier de philosophie.

Livrairie-temp-banquet-ete-14

 

 

ENREGISTREMENTS AUDIO DU BANQUET D’ÉTÉ 2014

  • Jackie Berroyer, Jean-Louis Comolli et Gilles Hanus à « La Grande Table » de France Culture

La Grande Table – France Culture du 4 août 2014 : « le collectif »

  • Leyla Dakhli, 2 août 2014 à 16 h : « Dire les mondes en révolte dans le monde arabe, aujourd’hui »

 

télécharger

  • Camille de Toledo, 2 août 2014 à 18h : « Critique de la mémoire : Lectures et digressions autour d’une pensée de la traduction comme principe de citoyenneté »

 

télécharger

  • Bruno Baronnet, 3 août 2014 à 16h : « Les communautés Mayas au Chiapas : Le mouvement zapatiste et la construction d’un nous singulier pluriel »

 

télécharger

  • Catherine Clément, 3 août 2014 à 18h : « L’Ego, ennemi public numéro 1 (L’Inde et l’Europe) »

 

télécharger

  • David Fauquemberg, 4 août 2014 à 16h : « Le nous des flamencos : Une amitié autour du chant » (Entretien avec Jean-Michel Mariou)

 

télécharger

  • Christian Jambet, 4 août 2014 à 18h : « La cité platonicienne selon les penseurs de l’islam »

 

télécharger

  • Bernard Lahire, 5 août 2014 à 16h : « Faire référence : Liens, luttes, communautés »

 

télécharger

  • Vincent Azoulay, 5 août 2014 à 18h : « La communauté en Grèce ancienne ; Comment instituer le nous ? »

 

télécharger

  • Pierre Assouline, 6 août 2014 à 16h : « La conversation numérique ou la névrose du commentaire infini »

 

télécharger

  • Frédérique Ildefonse, 6 août 2014 à 18h : « Comment vivre? » À partir d’une citation de Platon

 

 télécharger

  • Jean-Christophe Bailly, 7août 2014 à 16h : « Nous ne nous entoure pas »

 

télécharger

  • Jean-Claude Milner, 7 août 2014 à 18h : « Y a-t-il des pronoms politiques? »

 

télécharger

  • Didier Daeninckx, 8 août 2014 à 16h : « Manouchian, un poète armé de futur »

 

télécharger

  • Gilles Hanus, 8 août 2014 à 18h : « L’épreuve du collectif »

 

télécharger

  • Julien Clément, 9 août à 16h : « Les nous dans le rugby, exemples de la France et de Samoa »

 

télécharger

  • Maylis de Kerangal, 9 août 2014 à 18h : « Je et nous : La double hélice du roman »

 

télécharger

 

VIDÉOS DU BANQUET D’ÉTÉ 2014

Durant le Banquet d’été 2014, a été édité un journal quotidien, Corbières matin, publié dans un blog sur Internet. Nous mettons ici prochainement en ligne les petites vidéos publiées dans ce journal numérique.

Entretien avec le philosophe Gilles Hanus, le 2 août 2014, à propose de son séminaire inaugural « Désir d’être, désir de société », les 31 juillet et 1er août

Entretien entre les écrivains Mathieu Riboulet et Camille de Toledo, le 4 août 2014

Entretien avec l’écrivain, Yves Ravey, 6 août 2014

Entretien avec l’historien Patrick Boucheron, le 9 août 2014

Entretien avec l’écrivain Didier Daeninckx, le 9 août 2014

Lettre de Lagrasse par la cinéaste Dima El-Horr, présente au Baquet d’été 2104