Banquet de Printemps 2013

« NULLE ÎLE N’EST UNE ÎLE : LITTÉRATURES DE GRANDE-BRETAGNE ET D’IRLANDE», DU 9 AU 11 MAI 2013

Présentation | Intervenants | Vidéos |Retour à Présentation Banquets de Printemps

PRÉSENTATION

Durant ces trois journées, nous questionnerons les littératures venant des deux îles de Grande-Bretagne et d’Irlande.

Entre tradition visionnaire et conscience politique : le roman britannique contemporain est  un objet protéiforme, collection d’inspirations, d’influences et de genres divers, qui oscille entre deux pôles. Celui de Londres, métropole tentaculaire, est directement hérité de la tradition visionnaire, sublime et romantique de William Blake — même si la cité est désormais aussi reflet du creuset de cultures qu’est devenue la capitale au fil des dernières décennies. Ce premier élan se nourrit d’une tradition séculaire de l’anglicité. Le second pôle, pas nécessairement londonien mais le plus souvent urbain, permet d’explorer les confins des îles britanniques, de sonder les mouvements de rupture et les divers traumatismes culturels, politiques, économiques et sociaux d’un royaume sous tension. L’attention à l’autre, dans sa vulnérabilité et sa différence, est au cœur du programme politique et éthique de cette production.

La création littéraire britannique, très centrée sur Londres, est traversée par des «lignes de fuite» vers de multiples «périphéries» Ainsi, l’origine et la culture des écrivains : Angleterre bien sûr, mais aussi Écosse, Irlande, anciennes colonies de langue anglaise, immigration. De plus comme l’écrit Carlo Ginzburg dans Nulle île n’est une île, l’insularité britannique, loin d’être un vase clos, compose avec de nombreuses influences littéraires, culturelles, extérieures.

Du roman policier très créatif au roman social et politique en passant par des récits plus intimistes ou bien des méditations littéraires sur ce qu’est la littérature, la production contemporaine – sublime, gothique, spectrale, mais aussi politique – apparaît décidément plurielle. De nombreux écrivains contribuent fortement à ce décentrement.

En Irlande plus qu’ailleurs, les poètes ont leur place au cœur de la cité. Depuis qu’à la fin du XIXe siècle, la « Renaissance celtique » a rendu au pays son autonomie culturelle par rapport à la tradition anglo-saxonne, la poésie irlandaise, de langue anglaise ou gaélique, est devenue le mode d’expression privilégié d’un imaginaire collectif où se reflètent tous les enjeux de la création. La génération née dans l’après-guerre illustre de façon neuve la persistance de la double tentation de l’engagement politique ou du repli aux marges du silence qui confère à la poésie irlandaise, anglophone autant que gaélique, une place essentielle dans l’Europe d’aujourd’hui.

Programme

Jeudi 9 mai 2013 :

15 h : La littérature britannique : une constellation de formes et de thèmes, conférence introductive de Jean-Michel Ganteau

16 h 30 : Rencontre avec le romancier Gabriel Josipovici. Lectures par le comédien Baptiste Roussillon

18 h : Rencontre avec le poète Patrick Cotter.
Lectures par le comédien Baptiste Roussillon

21 h 30 : Soirée-spectacle : « Départ sans fin » : Hommage aux poètes Kathleen Raine (Angleterre) et William Butler Yeats (Irlande). Poésie, musique et danse, avec Karla Doyen et Audrey Desbois.

Vendredi 10 mai 2013 :

11 h :  Atelier cinéma : Free Cinema (1956-1963), les ruptures du réalisme social. Projection de films documentaires, atelier animé par Jean-Michel Mariou

15 h :  VW : Virginia Woolf, par Agnès Desarthe. Lecture par le comédien Baptiste Roussillon

16 h 15 : Rencontre avec le romancier Tariq Ali. Lecture par le comédien Baptiste Roussillon

17 h 30 : Table ronde : La poésie irlandaise, avec Eiléan Ní Chuilleanáin, Harry Clifton et Patrick Cotter

21 h 30 : Concert : le groupe folk-rock anglais This is the Kit

Samedi 11 mai 2013 :

11 h : Table ronde : La littérature britannique aujourd’hui, avec Tariq Ali, Gabriel Josipovici et Adam Thorpe

15 h : Rencontre avec le romancier Adam Thorpe. Lecture par le comédien Baptiste Roussillon

16 h 15 : Rencontre avec le poète Eiléan Ní Chuilleanáin. Lecture par le comédien Baptiste Roussillon

17 h 30 : Rencontre avec le poète Harry Clifton. Lecture par le comédien Baptiste Roussillon

LES AUTEURS INVITÉS

Les écrivains britanniques

Tariq Ali est né en 1943 à Lahore, alors en Inde britannique. La dictature militaire pakistanaise l’a contraint à l’exil en Grande-Bretagne. Ses livres sont traduits dans le monde entier. Figure prépondérante de l’extrême gauche antilibérale, il a publié des essais politiques et historiques. Il est l’auteur de nombreux romans. Livres parus en France : quatre essais dont Obama s’en va-t-en guerre (La Fabrique, 2010). Les cinq romans du «Quintet de l’Islam», parus chez Sabine Wespieser, dont La Femme de Pierre (2010) et La Nuit du Papillon d’or (2011), qui explorent chacun une période de forte influence politique et culturelle de l’islam.

Gabriel Josipovici. Romancier, dramaturge et critique britannique, né à Nice en 1940 de parents russo-italiens romano-lévantins, qui vécurent la guerre comme réfugiés juifs dans les Alpes. De 1945 à 1956, il vit en Égypte, avant d’émigrer avec sa mère en Angleterre, où il réside actuellement. De 1963 à 1998, il enseigne à l’université du Sussex à Brighton. Son œuvre, traduite dans de nombreuses langues, comprend une douzaine de romans, trois recueils de nouvelles et des ouvrages de critique littéraire. Livres traduits en français : Moo Pak (Quidam, 2011), Contre-jour (Gallimard, 1989), Deuxième personne à la fenêtre (Virgile, 1988), Tout passe (Quidam, 2012)

Adam Thorpe. Né à Paris en 1956, a grandi en Inde, au Cameroun et en Angleterre. Diplômé d’Oxford en 1979, il fonde une compagnie de théâtre itinérant, s’installe à Londres pour enseigner le théâtre et la littérature anglaise. Poète, romancier, dramaturge, cet écrivain cosmo­polite, doté d’un fort sens de «l’anglicité», vit désormais en France. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages publiés depuis 1988. Son 1er roman, Ulverton (1992) a été salué par John Fowles dans The Gardian comme «le roman le plus intéressant que j’ai lu ces années dernières… Soudain, l’anglais vit de nouveau!». Il a traduit Madame Bovary de Flaubert. Romans traduits en français, chez Flammarion : Ulverton (1994) et Mauvais plan (2000).

Les écrivains irlandais

Eiléan Ní Chuilleanáin est une poète irlandaise née à Cork en 1942. Elle enseigne la littérature anglaise de la Renaissance à Trinity College. Ses deux premiers recueils de poèmes, Acts and Monuments (1972) et Site of Ambush (1975) l’ont consacrée comme l’un des poètes les plus remarquables de sa génération. Elle a publié depuis The Rose Geranium (1981) et The Magdelene Sermon (1989). Une anthologie de ses poèmes,The Second Voyage, a été publiée en 1986. Ses derniers recueils sont : The Girl Who Married the Reindeer (2001), Selected Poems (2008) et The Sun-fish (2009). Elle figure dans L’Anthologie de la poésie irlandaise du XXe siècle, bilingue (Verdier, 1996).

Harry Clifton est un poète irlandais né à Dublin en 1952. Il a été enseignant en Afrique occidentale, puis a vécu en Extrême-Orient, où il a participé à des programmes d’aide aux réfugiés cambodgiens. Il a publié en 1992 The Desert Route, une anthologie de ses quatre livres parus entre 1977 et 1988. Derek Mahon le signale comme l’un des poètes les plus importants de sa génération. Il a vécu ensuite près de Paris, ce qui lui inspire un livre : Secular Eden : Paris Notebooks 1994-2004 (2007), puis retourne à Dublin. Il publie en 2001 un premier recueil de nouvelles : Berkeley’s Telephone and Ot her Fictions. Son livre, The Winter Sleep of Captain Lemass, paraît en 2012. Poèmes publiés en France : Le Canto d’Ulysse (anthologie) (P.U.B., 1996) ; L’Anthologie de la poésie irlandaise du XXe siècle (Verdier, 1996).

Patrick Cotter est un poète irlandais né à Cork en 1963. Il a fait ses études à l’University College Cork, où il a repris l’atelier de poésie dans les années 80 et en tant que Commissaire de la Société de littérature anglaise, il a organisé un programme étendu de lecture de poètes irlandais contemporains, de dramaturges et de romanciers. Depuis plus d’une décennie, il travaille comme directeur du Centre de littérature de Munster et organise l’édition annuelle, à Cork, du Festival de Printemps de poésie et du Festival international de la nouvelle.

Les auteurs, critiques et traducteurs

Agnès Desarthe, née en 1966 à Paris, ancienne élève de l’E.N.S. et agrégée d’anglais, est l’auteur de romans pour enfants (à l’École des Loisirs) et de six romans pour adultes publiés aux Éditions de l’Olivier. Elle est également dramaturge et traductrice. Elle a obtenu le Prix du Livre Inter pour son 2e roman, Un secret sans importance. Dernier roman paru : Partie de chasse (2012). Elle publie en 2004, avec Geneviève Brisac, un essai consacré à Virginia Woolf : V.W, le mélange des genres. Parallèlement, elle poursuit son activité de traduction de livres pour la jeunesse (romans de Loïs Lowry, etc.) et pour adultes (dont La Maison de Carlyle et La Chambre de Jacob de Virginia Woolf, Corps étrangers de Cynthia Ozick).

Jean-Michel Ganteau est professeur de littérature britannique à l’Université de Montpellier 3. Spécialiste de la littérature et des arts britanniques contemporains, il est directeur de la revue Études britanniques contemporaines (unique revue française), et a fondé, en collaboration avec Christine Reynier, la collection « Present Perfect », aux publications de Montpellier 3. Outre des ouvrages collectifs, il a publié David Lodge, le choix de l’éloquence. Couleurs Anglaises. Presses Universitaires de Bordeaux, 2001 ; Peter Ackroyd et la musique du passé, Michel Houdiard. 2008.

Lectures

Baptiste Roussillon est comédien. Il accompagnera les intervenants en lisant les morceaux choisis.

Pensionnaire de la Comédie Française entre 1985 et 1988, il a travaillé au théâtre sous la direction de Jacques Osinski (Orage de August Strindberg, Woyzeck de Büchner, Le Conte d’hiver de Shakespeare), Vincent Goethals (Bureau national des Allogènes de Stanislas Cotton), Patrice Chéreau (La Fausse suivante de Marivaux). Au cinéma ou à la télévision, il a tourné avec Jean-Paul Rappeneau (Cyrano de Bergerac), Bertrand Blier (Un, deux, trois, soleil), Jacques Rivette (Jeanne la Pucelle), Nina Companeez (La Grande Cabriole), Philippe de Broca (Le Veilleur de nuit), Brigitte Coscas (P.J.).

VIDÉOS

  • Jean-Michel Ganteau, conférence inaugurale (intégrale) : « La littérature britannique : une constellation de formes et de thèmes »,  le 9 mai 2013 :
  • Rencontre avec Gabriel Josipovici, animée par Jean-Michel Ganteau, le 9 mai 2013 :
  • Rencontre avec Patrick Cotter, intervention intégrale du 9 mai 2013 :
  • Agnès Desarthe : conférence intégrale « VW : Virginia Woolf », le 10 mai 2013
  • Le comédien Baptiste Roussillon lit un extrait du romancier britannique d’origine pakistanaise Tariq Ali (éditions Sabine Wespieser), le 10 mai 2013 :
  • Rencontre avec Adam Thorpe, intervention intégrale du 11 mai 2013 :
  • Rencontre avec Eiléan Ni Chilleanàin, intervention intégrale du 11 mai 2013 :
  • Rencontre avec Harry Clifton, intervention intégrale du 11 mai 2013 :