École de la pensée 2016

Atelier | Stages, séminaires | Autres événements | Audio | Retour à Présentation École de la Pensée

 

Les ateliers

ATELIER DE PHILOSOPHIE 2016 :

« L’ÉTRANGER DANS LA MODERNITÉ : ÉTAT, NATION, FRONTIÈRES, MONDIALITÉ »

journee-levy

– Le thème : Dans le prolongement de l’année 2015, nous interrogerons donc la notion d’« étranger », ce qui n’est pas « nous » – « les autres » (peur, rejet, bienveillance, hospitalité)… Mais au cours de cette année, nous nous appuierons sur les philosophes modernes, et notamment ceux qui se sont intéressés à la philosophie politique, afin d’interroger les notions d’État, nation, souveraineté, frontières, mondialité, cosmopolitisme…

– Animateur : M. Dominique Bondu, directeur de la Maison du Banquet & des générations, docteur en philosophie sociale.

– Contenu : Cet atelier veut être un espace commun de pensée, de réflexion partagée, à partir d’éclairages théoriques et de lectures de textes philosophiques. Depuis Platon au moins, qui fait intervenir dans plusieurs de ses dialogues le personnage de l’Étranger (et qui n’est pas nommé autrement), la philosophie s’est bien évidemment intéressé à cette question. Dans ce cycle, il sera plus particulièrement question des philosophies qui ont pensé l’ « étranger »

– Public : Toute personne désireuse de s’engager dans une démarche de pensée. Aucun prérequis n’est demandé.

– Calendrier : Les séances se déroulent un dimanche matin par mois (hors vacances scolaires), de 10 h 30 à 12 h 30. Voici le calendrier prévisionnel des 8 séances :

– Dimanche 29 novembre 2015 (10h30 – 12h30)
– Dimanche 17 janvier 2016 (10h30 – 12h30)
– Dimanche 21 février 2016 (10h30 – 12h30)
– Dimanche 20 mars 2016 (10h30 – 12h30)
– Dimanche 17 avril 2016 (10h30 – 12h30)
– Dimanche 22 mai 2016 (10h30 – 12h30)
– Dimanche 19 juin 2016 (10h30 – 12h30)
– Dimanche 17 juillet 2016 (10h30 – 12h30)

– Lieu : La Maison du Banquet & des générations, Abbaye publique de Lagrasse (11220).

 

 Les stages et séminaires 2016

JEUDI 4 AOÛT – VENDREDI 5 AOÛT 2016

SÉMINAIRE DE PHILOSOPHIE AVEC GILLES HANUS : « Séparation et proximité »

En prélude au Banquet du Livre de l’été 2016 (6-12 août), est organisé dans le cadre des activités de l’École de la Pensée à Lagrasse, un séminaire de philosophie sur le thème « Séparation et proximité »

« La proximité, forme par excellence de la relation, implique selon Lévinas la séparation. En ce sens, celle-ci ne revêt pas à ses yeux la forme d’un défaut, mais d’une condition positive. Il s’agira d’examiner les formes que prend concrètement cette séparation, ainsi que les types de relation que chacune d’elles rend possible (parmi d’autres : l’existence, l’économie, l’eros, la parole, le visage, la religion, la sainteté, l’enseignement…)
Les textes étudiés seront essentiellement tirés de Totalité et infini et des Lectures talmudiques, de Lévinas. »

– Intervenant : Gilles Hanus, philosophe, enseignant et directeur des Cahiers d’Études lévinassiennes, a publié récemment : L’Épreuve du collectif (Éd . Verdier, mars 2016).

Photo-gilles-hanus

– Calendrier : Jeudi 4 août et vendredi 5 août ; de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h 30

– Lieu : La Maison du Banquet & des générations – Abbaye publique de Lagrasse (11220)

– Public : Cet atelier est ouvert à toute personne désireuse de s’engager dans une démarche de pensée. Aucun prérequis n’est demandé.

– Participation aux frais : 20 €. Tarif réduit : 10 € (personnes ayant un revenu équivalant aux minima sociaux).

– Déjeuners : il est recommandé de s’inscrire aux 2 déjeuners prévus sur place les 6 et 7 août à 12h30.

Tarif du menu complet (boissons non comprises) : 13 € x 2 déjeuners = 26 €. Les dîners sont libres.

– Inscription préalable obligatoire : télécharger le Bulletin d’inscription du séminaire de Gilles Hanus, à imprimer et à renvoyer à : Association Le Marque-Page, Abbaye publique, BP 5, 11220 LAGRASSE, accompagné d’un chèque de 20 euros (ou 10 euros) + 26 euros pour les 2 déjeuners, à l’ordre du Marque-Page.

– Informations pratiques : Lagrasse est située à 40 km de Narbonne (gare TGV) et 35 km de Carcassonne. (Si vous avez des problèmes de navette Narbonne-Lagrasse : téléphonez-nous au 04 68 91 46 65)

Hébergement : Office du tourisme de Lagrasse au 04 68 43 11 56

 

 mardi 9 et mercredi 10 août 2016
séminaire de Jean-Claude Milner

« Relire la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. 1789 et 1793 à la lumière du XXIe siècle »

« De la révolution, on peut retenir au moins deux Déclarations des droits de l’homme et du citoyen : celle de 1789, qui fut placée en tête de la Constitution de 1791, mais aussi celle que Robespierre proposa à la Convention, en Avril 1793. Elle ne fut pas acceptée en l’état, mais elle a influencé le préambule de la Constitution de l’An I, adoptée en Juin 1793. Riche en nouveautés, logiquement impeccable, elle l’emporte en force conceptuelle. Reste que la Déclaration de 1789 a imprimé sa marque. Robespierre en reprend des éléments significatifs. Elle résuma et résume encore aux yeux de la majorité l’héritage de la révolution française tout entière. » (J.-C. M.).

Il s’agit d’un séminaire de travail proposé par Jean-Claude Milner, durant le Banquet d’Été. Chaque participant s’engage à suivre les deux séances du 9 et du 10 août.

– Intervenant : Jean-Claude Milner, linguiste, philosophe ; dernier ouvrage paru : La Puissance du détail (Grasset, 2014).

Photo-jean-claude-milner

– Date : Mardi 9 et mercredi 10 août 2016, de 14 h à 16 h (horaires impératifs : le séminaire démarrera à l’heure précise).

– Lieu : La Maison du Banquet & des générations, Abbaye publique de Lagrasse (11220).

– Public : Ce séminaire est ouvert à toute personne désireuse de s’engager dans une démarche de pensée. Aucun prérequis n’est demandé, si ce n’est la lecture préalable des trois ouvrages suivants : Philosophie de la Révolution française, de Bernard Groethuysen (Gallimard, coll. Tel, 1982) ; De la Révolution, d’Hannah Arendt (Gallimard, Folio essais, 2013) ; les Œuvres complètes, de Saint-Just, édition de Miguel Abensour et Anne Kupiec (Gallimard, Folio Histoire, 2004).

– Conditions de participation : La participation à ce séminaire de travail exceptionnel est soumise à deux conditions :
1) Avoir lu préalablement les trois ouvrages
en question.
2) Participer aux deux séances du séminaire, les 9 et 10 août.

– Renseignements : Maison du Banquet & des générations : 04 68 91 46 65

– Inscription préalable obligatoire : télécharger le bulletin d’inscription.

SAMEDI 15 ET DIMANCHE 16 OCTOBRE 2016

SÉMINAIRE DE PHILOSOPHIE AVEC PAUL AUDI

PROGRAMME À VENIR.

Inscription préalable obligatoire pour chacun de ces stages ou séminaires philosophie de 2016. Inscriptions pas encore ouvertes.

Participation aux frais : Chacun de ces séminaires fait l’objet d’une participation aux frais de : 40 euros à 20 euros, selon le nombre de jours. Tarif réduit de 20 à 10 euros pour les personnes disposant d’un revenu principal équivalent à un minimum social (R.S.A., Allocation spécifique de Solidarité, Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées, etc.) et pour les étudiants.

Il est vivement conseillé de déjeuner sur place (13 euros le repas tout compris, hors boissons).

Seminaire-Paul-Audi

Autres événements

Samedi 5 mars à 16h

conférence conçue et animée par Alphonse Snoeck

Qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?

Conférence-débat conçue et animée par Alphonse Snoeck

photo-conf-snoeck

Alphonse Snoeck est sculpteur-mouleur spécialiste du Maître de Cabestany (XIIe siècle), diplômé de l’Institut supérieur des Beaux-Arts Saint-Luc à Liège (Belgique). Il vit à Lagrasse, où il installe en 1990 son atelier.
En tant que sculpteur, il a réalisé de nombreuses expositions en Belgique, en France, en Allemagne et en Italie. Il a effectué des séjours à Carrare dans les ateliers Nicolli pour la création de deux sculptures monumentales en marbre.
Parallèlement, il poursuit une activité de reproduction en exemplaire unique et de restauration de sculptures.
Il donne de nombreuses conférences dans des colloques universitaires et des institutions publiques (université Paul Valéry, Centre d’Art roman de Cabestany, etc.).
Projection d’images à l’appui, il a proposé une réflexion sur ce qui peut définir, au fond, une œuvre d’art.
Et, par exemple, qu’est-ce qui autorise à nommer œuvre d’art une sculpture en métal et non pas un outil ?

Rendez-vous au café de la Maison du Banquet. Entrée libre et gratuite

 Photo-snoeck-3

SAMEDI 4 ET DIMANCHE 5 juin 2016

traversées d’un demi-siècle

journées « les temps modernes / claude lanzmann »

Ces deux journées seront consacrées à la revue Les Temps modernes, au numéro sur les « établis » des années 68, et à son directeur Claude Lanzmann.

Couv-TM-ouvriers-volontaires

Samedi 4 juin 2016 :

Les Leçons de l’établissement en usine dans les années 68 : ce qui peut se transmettre.

Un numéro des Temps modernes intitulé Ouvriers volontaires / Les années 68 / « L’établissement » en usine (octobre 2015) revient sur ce moment particulier que des groupes maoïstes, en particulier l’UJC(ml) puis la Gauche prolétarienne, ont appelé « l’établissement », au cours duquel un nombre assez important d’étudiants (2000 peut-être) ont travaillé en usine pendant des périodes plus ou moins longues. Ce dossier substantiel comporte une vingtaine de récits d’ex-établis mais aussi des textes de chercheurs. Il aborde de multiples façons la question du rapport entre jeunes intellectuels révolutionnaires et ouvriers dans les années 68 en France, en Europe et aux Etats-Unis, et met en évidence des filiations possibles, des antécédents, une histoire à écrire de ce mouvement vers le peuple.
Les « établis » de 68 étaient mus par le désir de révolution, et par des théories aujourd’hui obsolètes. Cependant, cette migration sociale et géographique exceptionnelle par son ampleur et sa singularité, nous replonge dans la France ouvrière d’une époque récente qui n’est pas sans enseignements pour la nôtre. D’autre part, c’est sans doute une sorte d’acmé de l’engagement et de l’espoir révolutionnaire tels qu’ils se manifestaient alors.
Le Banquet du livre se propose de commenter et de prolonger ce travail de réflexion et de transmission.

Les intervenants invités, contributeurs à ce numéro des Temps modernes, sont des personnes qui se sont engagées dans l’expérience politique et éthique de l’établissement en usine, dans les années 70, ainsi que des penseurs ayant un regard distancié sur cette expérience.

Programme de la journée :
– 15h-15h30 : Propos introductifs, par Jean-Pierre Martin. « Le drame du cloisonnement ». Comment, pourquoi le numéro des Temps modernes a été conçu.
– 15h30-16h30 : Les établies : deux récits contrastés, par Juliette Campagne et Claire Brière Blanchet
– 16h30-17h15 : Travail manuel, travail intellectuel : De Saint-Nazaire à Lip. Conversation entre Michel Arbatz et Dominique Bondu
– 17h15-17h45 : Pause
-17h45-18h45 : D’une génération l’autre : le passé des « établis » et l’engagement aujourd’hui, par Gilles Hanus et Jean Birnbaum
– 18h45-19h : La revue Les Temps modernes aujourd’hui, par Juliette Simont.

Dimanche 5 juin 2016 :
Les Temps modernes,
Claude Lanzmann et Shoah.

La fin de l’année 2015 a vu deux anniversaires constituant deux repères majeurs dans l’histoire contemporaine de la vie intellectuelle en France : les 70 ans de la revue Les Temps modernes, et les 90 ans de Claude Lanzmann, son directeur et réalisateur du film Shoah (1985).
Avec un léger décalage temporel, il nous est apparu important de marquer ce moment double, en proposant une journée de réflexion partagée autour de Claude Lanzmann sur le rôle passé et à venir de cette revue, foyer de la pensée en France, et sur cette œuvre cinématographique qui aura constitué un tournant, à la fois dans l’approche de ce fait historique et métaphysique unique – l’extermination des juifs d’Europe – et dans la création artistique contemporaine et de ses représentations du monde.

Shoah-affiche

Cette seconde journée proposera une approche plurielle de l’œuvre littéraire et cinématographique de Claude Lanzmann.

Aux confluents d’événements historiques majeurs, Claude Lanzmann y participe activement. Il sera successivement résistant, compagnon de route de Jean-Paul Sartre et de Simone de Beauvoir au moment de la création de la revue Les Temps Modernes, défenseur de l’État d’Israël, signataire de l’anticolonialiste Manifeste des 121, dénonçant la répression en Algérie.
Il est auteur entre autres du Lièvre de Patagonie, Gallimard, 2009. Dernier ouvrage paru : Le Dernier des injustes, Gallimard, 2015.
Dès 1973, Claude Lanzmann se lance dans son grand œuvre. Douze années de travail sont nécessaires pour achever le documentaire fleuve de plus de neuf heures, Shoah. À sa sortie en 1985, le film connaît un succès retentissant, s’imposant d’emblée comme un monument incontournable du 7e Art.

 Programme de la journée :

15 h : J. Simont et J.-P. Martin : conversation autour de la revue Les Temps Modernes, hier et aujourd’hui et de Claude Lanzmann.
15 h 30 : Claude Lanzmann.
Questions sur Shoah à Claude Lanzmann, par :
16 h 30 : Patrice Maniglier.
17 h : Éric Marty.
17 h 30 : Projection de Sobibor (95’, 2001).

Les intervenants invités :

Michel Arbatz, écrivain, poète, musicien et chanteur, ancien établi ; dernier ouvrage paru : Hourra l’Oral ! (essai – plaidoyer pour l’oralité), Le Temps qu’il fait, 2014.
Jean Birnbaum, journaliste et écrivain, directeur du Monde des livres ; dernier ouvrage paru : Un silence religieux. La Gauche face au djihadisme, Le Seuil, janvier 2016.
Claire Brière-Blanchet, journaliste et écrivaine, ancienne établie ; dernier ouvrage paru : Voyage au bout de la révolution, de Pékin à Sochaux, Fayard, 2009. Elle a contribué au numéro des Temps Modernes « Ouvriers volontaires ».
Juliette Campagne, formatrice et intervenante à l’Agence Quand les livres relient (Lille), ancienne établie ; dernier ouvrage paru : « De la considération avant toute chose », in collectif, Quand les livres relient, ÉRÈS, 2012. Elle a contribué au numéro des Temps Modernes « Ouvriers volontaires ».
Gilles Hanus, philosophe, enseignant, ancien élève de Benny Lévy, l’un des principaux initiateurs de l’établissement en usine ; dernier ouvrage paru : L’Épreuve du collectif, Verdier, 2016. Il a contribué au numéro des Temps Modernes « Ouvriers volontaires ».
Patrice Maniglier, philosophe, maître de conférences en philosophie et arts du spectacle à l’université Paris Ouest-Nanterre ; dernier ouvrage paru : Foucault va au cinéma (en collaboration avec Dork Zabunyan), Bayard, 2011. Il est membre du comité de rédaction de la revue Les Temps modernes.
Jean-Pierre Martin, écrivain, professeur émérite de littérature à l’université Lyon 2, ancien établi ; dernier ouvrage paru : La Nouvelle Surprise de l’amour, Gallimard, 2016. Il est membre du comité de rédaction des Temps modernes, l’initiateur et le coordinateur de ce numéro.
Éric Marty, écrivain, essayiste, professeur de littérature française à l’université de Paris VII ; dernier ouvrage paru : Sur Shoah de Claude Lanzmann, Éd. Manucius, avril 2016.
Juliette Simont, philosophe, maître d’enseignement à l’Université libre de Bruxelles, maître de recherche au Fonds National de la Recherche Scientifique de Belgique ; dernier ouvrage paru : Jean-Paul Sartre, un demi-siècle de liberté, De Boeck, 2015. Elle est adjointe à la direction des Temps modernes.

 

 

 enregistrements audio 2016

Atelier de philosophie – cycle 2016 : « L’étranger dans la modernité : État, nation, frontières, mondialité »

  • Atelier de philosophie du 29 novembre 2015 (séance introductive)

télécharger