École de littérature

Présentation | Ateliers | Stages | Rencontres | Autres événements
Échos & traces : 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019

présentation

L’École de littérature de la Maison du Banquet, propose un programme annuel de rencontres d’écrivain, d’ateliers et de stages de littérature, lecture et écriture.
Elle s’adresse à toute personne désireuse de découvrir les grandes œuvres de la littérature classique et contemporaine, de s’engager dans une démarche de lecture et/ou d’écriture, visant à mieux saisir « de l’intérieur » ce qu’est la création littéraire.
Aucun prérequis, aucune connaissance préalable ne sont demandés.

Rencontre avec Jean-Baptiste Harang

 

  ateliers

 

Atelier littéraire avec Jakuta Alikavazovic

Thème : Faire événement
Les 16-17 février, 16-17 mars et 6-7 avril
Raconter l’événement passe souvent pour l’une des raisons d’être du récit et du roman – de la narration. De l’événement heureux ou malheureux, des événements intimes ou historiques, la littérature a fait son miel. Elle a fini par devenir elle-même « événementielle ». Alors, de quoi s’agit-il réellement, de sujet ou de style ? De fond ou de forme ? Dans une lettre célèbre à Louise Colet, Flaubert, revenant sur ce qu’il percevait des limites de L’Education sentimentale – grand roman des événements de 1848 – affirmait vouloir plus que tout écrire « un livre sur rien, un livre sans attache extérieure, qui se tiendrait de lui-même par la force interne de son style. […] En savoir plus

Jakuta Alikavazovic est l’auteure de plusieurs romans, tous parus aux éditions de L’Olivier, dont Corps volatils (Prix Goncourt du Premier Roman 2008), Le Londres-Louxor et, en 2017, L’avancée de la nuit. Elle écrit sur les émotions qui naissent et celles qui disparaissent, les mondes qui finissent et ceux qui commencent.
Elle est également traductrice de l’anglais (David Foster Wallace, Eve Babitz…).

Bulletin d’inscription à télécharger ici.

La bibliographie de l’atelier littéraire « Faire événement », par Jakuta Alikavazovic, ici.


    Rencontres

 

Samedi 23 mars à 16h – Rencontre de librairie Le nom de l’homme
Avec Jean-Paul Michel, Défends-toi, Beauté violente !, précédé de Le plus réel est ce hasard, et ce feu [Poésie/Gallimard, 2019]
À l’occasion du Printemps des Poètes 2019 : La Beauté

Pour le Printemps des poètes, la librairie Le Nom de l’homme s’efforce de faire entendre des voix singulières et contrastées.
Cette année, le thème du Printemps des poètes est La Beauté. Nous invitons un poète majeur, ami d’Yves Bonnefoy et de Pierre Bergounioux.

Jean-Paul Michel, né en 1948, poète et critique littéraire, commence vers 1976 (date où il fonde à Bordeaux les éditions William Blake & C°) à « dépecer » ses premiers écrits « rimbaldiens », qu’il retravaille grâce à la typographie.
Il entame alors une trajectoire poétique dont témoigne Le plus réel est ce hasard et ce feu (Flammarion, 1997), qui regroupe vingt années d’écriture.
La réédition en 2019 de Défends-toi, beauté violente (paru en 2001 dans la collection « Poésie », Flammarion) nous permet de redécouvrir des textes de 1985 à 2000, qui confirment l’importance de ce parcours poétique.

Le poète nous demande de :

                                       parier

sur des beautés

présentes

( Le plus réel est ce hasard et ce feu)

Nous lui demanderons de nous dire ce qu’est pour lui la Beauté, et l’urgence qu’il y a pour nous, si désorientés et maladroits en parole, à s’appuyer sur elle, l’immortelle.
Nous lui demanderons aussi de parler du poète marocain Mohamed Khaïr Eddine, qu’il a fait connaître en France.

Quelques œuvres et écrits critiques de Jean-Paul Michel :
C’est une grave erreur que d’avoir des ancêtres forbans, Architypographies, 1975
Du dépeçage comme l’un des beaux-arts, William Blake & C°, 1976
Beau front pour une vilaine âme, William Blake & C°, 1988
Meditatio Italica, William Blake & C°, 1995
Nous avons voué notre vie à des signes, William Blake & C°, 1996
Poursuivre avec Mallarmé, William Blake & C°, 2005
La vérité, jusqu’à la faute, Verticales, 2007
Je ne voudrais rien qui mente, dans un livre, Flammarion, coll. « Poésie », 2010
Écrits sur la poésie, Flammarion, coll. « Poésie », 2013

et bien sûr :
Défends-toi, Beauté violente ! Poésie/Gallimard, mars 2019
Pierre Bergounioux, Jean-Paul Michel, Correspondance, 1981-2017, Verdier, 2018

Jean-Paul Michel a fait connaître en France l’œuvre du poète et romancier marocain Mohamed Khaïr Eddine (1941-1996), dont il a édité ou préfacé plusieurs ouvrages.
Le Roi, Jean-Paul Michel éditeur, 1966
Soleil Arachnide, 1969, réédition « Poésie »/Gallimard, préface JP Michel, 2009
On ne met pas en cage un oiseau pareil (Dernier journal, août 1995), William Blake & C°, 2002 et de Jean-Paul Michel : Mohamed Khaïr Eddine, 1941-1996, WilliamBlake & C°, 2004

 

 

Samedi 13 avril à 17h – Rencontre de librairie Le nom de l’homme
Colette Mazabrard, Un jour, on entre en Étrange pays [Verdier, 2019]

Du mercredi 17 au vendredi 19 avril
Le crayon vagabond – Rencontres scolaires avec Perceval Barrier, illustrateur.
Il parcourra le territoire à la rencontre pour partager son art de l’illustration et du graphisme. Mercredi 17 à Lagrasse. Jeudi 18 à Monze, Vendredi 19 à Mouthoumet.
Perceval Barrier est né à Lézignan-Corbières en 1983. Il a grandi à l’ombre des halles de Lagrasse et a étudié le graphisme à l’ÉSAD d’Amiens. Depuis il est graphiste à Lyon et illustrateur de plusieurs albums en collaboration avec Matthieu Sylvander et Thomas Bretonneau.

Samedi mai 11 à 17h – Rencontre de la librairie Le nom de l’homme
Céline Minard, Bacchantes [Rivages, 2019]

Samedi 15 juin à 17h, Rencontre de librairie Le nom de l’homme
Jean-Michel Mariou, Le Chauffeur de Juan [Verdier, 2019]

Autres événements

Bruits d’Espagne

La Retirada : histoire et représentations

8, 9 et 10 juin

À l’occasion des quatre-vingt ans de la Retirada, l’exil qui suivit en 1939 la défaite des armées républicaines dans les derniers affrontements de la Guerre civile espagnole, La Maison du Banquet et des générations organise un grand colloque international sur la place de cet exil dans la fiction littéraire. Seront à l’honneur les grands romans et romans graphiques – et leurs auteurs – qui ont su dire cet épisode dramatique qui a marqué en profondeur notre territoire occitan.
Ces trois journées sont organisées en partenariat avec le Mémorial de Rivesaltes et les Universités de Toulouse et de Montpellier.