École de littérature

Présentation | Ateliers | Stages | Rencontres | Autres événements
Échos & traces : 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019

présentation

L’École de littérature de la Maison du Banquet, propose un programme annuel de rencontres d’écrivain, d’ateliers et de stages de littérature, lecture et écriture.
Elle s’adresse à toute personne désireuse de découvrir les grandes œuvres de la littérature classique et contemporaine, de s’engager dans une démarche de lecture et/ou d’écriture, visant à mieux saisir « de l’intérieur » ce qu’est la création littéraire.
Aucun prérequis, aucune connaissance préalable ne sont demandés.

Rencontre avec Jean-Baptiste Harang

 

  ateliers

Atelier littéraire avec Jakuta Alikavazovic

Thème : Faire événement
Prochaine séance prévue à l’automne 2019.

Raconter l’événement passe souvent pour l’une des raisons d’être du récit et du roman – de la narration. De l’événement heureux ou malheureux, des événements intimes ou
historiques, la littérature a fait son miel. Elle a fini par devenir elle-même « événementielle ».
Alors, de quoi s’agit-il réellement, de sujet ou de style ? De fond ou de forme ? Dans une lettre célèbre à Louise Colet, Flaubert, revenant sur ce qu’il percevait des limites de L’Education sentimentale – grand roman des événements de 1848 – affirmait vouloir plus que tout écrire « un livre sur rien, un livre sans attache extérieure, qui se tiendrait de lui-même par la force interne de son style. […] En savoir plus

Jakuta Alikavazovic est l’auteure de plusieurs romans, tous parus aux éditions de L’Olivier, dont Corps volatils (Prix Goncourt du Premier Roman 2008), Le Londres-Louxor et, en 2017, L’avancée de la nuit. Elle écrit sur les émotions qui naissent et celles qui disparaissent, les mondes qui finissent et ceux qui commencent. Elle est également traductrice de l’anglais (David Foster Wallace, Eve Babitz…).

Bulletin d’inscription à télécharger ici.

La bibliographie de l’atelier littéraire « Faire événement », par Jakuta Alikavazovic, ici.


  Rencontres de la librairie
Le nom de l’homme

 

Samedi 29 juin à 17h


Bacchantes [Rivages, 2019]

Alors qu’un typhon menace la baie de Hong Kong, la brigade de Jackie Thran encercle la
cave à vin la plus sécurisée du monde, installée dans d’anciens bunkers de l’armée britannique. Un trio de braqueuses, aux agissements excentriques, s’y est infiltré et retient en otage l’impressionnant stock de M. Coetzer, estimé à trois cent cinquante millions de dollars…
Revisitant avec brio les codes du film de braquage, Céline Minard signe un roman drôle et explosif, où la subversion se mêle à l’ivresse.

L’auteur

Céline Minard est née à Rouen en 1969. Après avoir étudié la philosophie, elle s’attache au travail d’écriture, collaborant parfois avec des plasticien.ne.s. En 2007 et 2008, elle est pensionnaire de la villa Médicis à Rome. En 2011, elle est pensionnaire de la villa Kujoyama, à Kyoto au Japon.
Cette même année, elle reçoit le prix franco-allemand Franz Hessel pour So long Luise. Avec Faillir être flingué, elle est récompensée par le prix du livre Inter, 2014.

La presse en parle

Un authentique engin (littéraire) explosif par lequel, après s’être essayée notamment au roman d’anticipation (Le Dernier Monde, 2007), au récit de chevalerie (Bastard Battle, 2008), au western (Faillir être flingué, 2013) ou à l’exercice spirituel (Le Grand Jeu, 2016), Minard la surdouée semble avoir décidé de s’attaquer cette fois à un motif récurrent du genre noir : le braquage. Elle y met plus que du brio : une énergie hyperbolique, une élégance inouïe, une aptitude époustouflante à construire une phrase qui dans un même mou-vement épouse la beauté du monde et en -révèle la noirceur.
Nathalie Crom, Télérama, 31/12/18

La rencontre sera animée par Dominique Larroque-Laborde, professeure de lettres classiques.

 

 

 

Autres événements

Samedi 8, dimanche 9 et lundi 10 juin 2019

Bruits d’Espagne

La Retirada et l’exil
Témoigner, mettre en récits.

 

Avec Geneviève Dreyfus-Armand, Marta Marín Dòmine, Maria Bohigas et Sylvie Sagnes, Alfons Cervera, Santiago Mendieta, Serge Mestre, Benoît Bories.

À l’occasion des quatre-vingts ans de la Retirada, l’exil qui suivit en 1939 la défaite des armées républicaines dans les derniers affrontements de la Guerre civile espagnole, La Maison du Banquet et des générations organise un colloque international sur la place de cet exil dans la fiction littéraire. Seront à l’honneur les grands romans et romans graphiques – et leurs auteurs – qui ont su dire cet épisode dramatique qui a marqué en profondeur notre territoire occitan. En partenariat avec le Mémorial du Camp de Rivesaltes et les Universités de Toulouse et Montpellier.

Tout le programme des Bruits d’Espagne, est à consulter ici.

 

Vendredi 12 juillet

Philippe Aïni, la Maison du Banquet & des générations
et les éditions Verdier

proposent une soirée artistique, littéraire et amicale pour fêter Verdier – 40 ans d’édition.

À la Coopart’ de Serviès en Val – 11220.

 

 

Samedi 7 et dimanche 8 septembre.

Bruits de notes

 

Du 22 au 27 octobre.

Bruits de Pages
Banquet d’automne
Résidence partagée

Une rentrée littéraire dans l’Aude.